Superasticot, d’après le livre de Julia Donaldson, Les films du Préau, le 28 septembre

Julia Donaldson est l’auteur britannique du Gruffalo, Monsieur bout de bois, la Sorcière dans les airs, Zébulon le dragon et les médecins volants, la Baleine et l’escargote, best-sellers en littérature jeunesse, tous disponibles en France aux éditions Gallimard Jeunesse. La plupart de ses récits inventifs peuplés d’animaux aventuriers et attachants ont été adaptés au cinéma. Normal donc de retrouver sur nos écrans d’automne Superasticot, un ver de terre super héros, qui est élancé et drôlement musclé.

Superasticot est le roi du jardin : toutes les petites bêtes l’admirent ! A tel point qu’il en oublierait presque Chenille (transformée en début de film en magnifique papillon), sa fidèle amie qui lui a pourtant appris à s’entraîner pour garder forme et élasticité. Les premières minutes introduisent les différents personnages et plantent le décor : Superasticot n’a rien à envier aux autres super-héros de cinéma. Il est capable de mille prouesses et rampe à la rescousse des autres insectes et gastéropodes qui forment une petite communauté soudée. Entraide et bonne humeur sont les maîtres mots de cet univers rigolo animé en stop-motion.

Capable de se transformer en canne à pêche pour sauver un petit scarabée tombé au fond du puits, il se mue aussi en corde à sauter quand il s’agit de s’amuser ! Mais la vie serait trop paisible et un rien ennuyeuse sans l’arrivée d’un super-méchant : le magicien saurien qui fait enlever Superasticot par son serviteur Corbeau afin que le lombric déniche le trésor enfoui sous terre. Tous, dans le jardin sont pris d’effroi, car le super-héros est devenu la proie.

Le film, produit par le studio Magic Light Pictures, respecte la diction rimée et scandée des personnages du livre, ce qui facilite la mémorisation des dialogues et le travail sur la langue chez les tous-petits. Une sous-intrigue autour de l’amitié entre papillon et Superasticot a été ajoutée afin de donner plus de relief aux relations de solidarité. Rythmé et drôle en diable, cette nouvelle adaptation d’un album de l’auteure Julia Donaldson et de son fidèle illustrateur Axel Scheffler est un enchantement pour toute la famille. Laissons Darius, 5 ans et demi, conclure : « Superasticot est un superhéros super rigolo. J’adore quand il se transforme en balançoire et en toboggan et j’ai beaucoup aimé la bagarre finale avec le rayon de miel ! »

Superasticot est précédé de trois courts métrages issus du catalogue des Films du Préau.

28 septembre 2022 en salle / 0h40min / Animation, Comédie, Famille
De Sarah Scrimgeour, Jac Hamman
Par Julia Donaldson, Max Lang
Avec Valérie Muzzi, Olivia Colman, Michel Hinderyckx

Vous aimerez aussi...

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.