Annecy 2022 : Yuku et la fleur d’Himalaya, en salle le 19 octobre

Yuku et la fleur d’Himalaya est le premier long métrage d’animation d’Arnaud Demuynck. Depuis 2000, ce scénariste et réalisateur belge produit et distribue à travers Les Films du Nord, fondé en 1995, des programmes de courts métrages (dont Loups tendres et loufoques ou Zibilla ou la vie zébrée) à destination des très jeunes spectateurs. Le passage du format court au format long est particulièrement réussi avec un récit de quête initiatique filmé telle une comédie musicale animée.

A chaque étape du voyage de Yuku, partie chercher une fleur d’Himalaya, la jeune souris rencontre un animal dont elle tentera de gagner la confiance, armée de son ukulélé. La force de Yuku est son sens de la rime et du rythme, son amour de la musique qui adoucit les mœurs et fait relativiser tout malheur.

Yuku joue à merveille de son ukulélé mais surtout, elle est à l’écoute (comme tout musicien qui se respecte !). Elle adapte ses chansons à la personnalité de ses interlocuteurs, elle module le rythme et le message en fonction de leurs doléances. Avec Yuku et la fleur d’Himalaya, le petit spectateur découvre ou s’amuse à reconnaître différents styles musicaux. Pour le lapin qui passe sa vie à bondir afin d’échapper aux chasseurs, Yuku compose un rap syncopé qui vaincra à bout du bégaiement de l’animal agité. L’écureuil angoissé découvre, quant à lui, les vertus d’un swing qui fait voir la vie du bon côté.

La bande-originale composée par Alexandre Brouillard, Yan Volsy et David Rémy s’accompagne des voix de Tom Novembre, d’Agnès Jaoui, d’Alice on the Roof, et du regretté Arno qui, dans la peau d’un Vieux Rat amateur de blues, livre l’une de ses plus émouvantes interprétations. Si la musique est soignée, les dialogues le sont tout autant. Les personnages sont résolument optimistes mais Arnaud Demuynck et Rémi Durin, coréalisateur qui avait déjà œuvré sur une précédente comédie musicale animée, Le Parfum de la Carotte, n’ont pas choisi d’occulter ou d’édulcorer les épreuves de la vie.

La grand-mère de Yuku est mourante, elle doit bientôt entreprendre le grand voyage souterrain avec la taupe aveugle. Pour facilité sa descente, Yuku part à la recherche d’une fleur d’Himalaya, dont le scintillement est légendaire. Deuil, perte, sentiment d’être victime du sort, tous ses thèmes sont abordés avec grande sensibilité par les deux coréalisateurs, sans jamais céder à la sensiblerie mièvre. Au fil des rencontres, Yuku apprend un peu plus sur la vie et grandit avec les autres personnages qui sont également amenés à faire face à leurs peurs. Prenant le relais de sa grand-mère, conteuse respectée, Yuku sème des énigmes sur son chemin, comme autant de petits fils d’Ariane offerts en cadeau aux ami.es qui se sentent un peu perdu.es…

Yuku et la fleur d’Himalaya est un film d’animation comme on les aime : ça swing à tous les étages, les personnages sont drôles et attendrissants et surtout, c’est bourré d’inventivité. Après sa projection la semaine dernière au festival d’Annecy, le film sortira le 19 octobre dans toute la France !

Durée : 1h05

Version : VF

Nationalité : France, Belgique, Suisse

Date de sortie : 19 octobre 2022

Animation, Famille, comédie musicale

Réalisé par : Arnaud Demuynck, Rémi Durin

Vous aimerez aussi...

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.