Hive, Blerta Basholli, 1ier juin en salles, 5-6 avril Music & Cinema Festival Marseille

Gros coup de cœur pour ce film kosovar à la fois biopic féministe et magnifique mise en images d’un deuil impossible. Hive a remporté le grand prix du jury au Sundance Film Festival et fait partie des films en compétition au Music & Cinema Festival Marseille. Dans un village du Kosovo profondément marqué par la guerre avec la Serbie (des charniers sont régulièrement mis à jour), une jeune veuve décide de monter sa petite entreprise afin de subvenir aux besoins de sa famille.

© AlvaFilm

Avant la guerre, le mari de Fahrije est apiculteur. Mais après le conflit, les abeilles donnent de moins en moins de miel et les aides accordées par les organisations humanitaires diminuent elles aussi. Encouragée par une femme de la ville, Fahrije décide de passer son permis de conduire dans un premier temps. Et si sa décision relève du bon sens, elle est accueillie avec scepticisme, voire même réprobation dans son milieu d’origine.

© AlvaFilm

Alternant scènes de groupe, au sein de la coopérative agricole (qui fabrique du ajvar) créée par Fahrije, et moments intimistes à son domicile ou près de la rivière, Hive (La Ruche) est rythmé par les différents obstacles que la protagoniste devra surmonter. Local vandalisé, jets de pierre sur la voiture… Yllka Gashi, l’actrice albanaise qui interprète le rôle principal, livre une performance remarquable avec un jeu tout en nuances, capable d’un seul regard de transmettre le désarroi ou au contraire la détermination de son personnage. Elle-même réfugiée, elle est devenue UNICEF Goodwill Ambassador et participe à de nombreux programmes humanitaires tels que Save The Children dans son Kosovo natal.

© AlvaFilm

Nonobstant le remarquable travail d’interprétation d’Yllka Gashi, Hive est aussi un film choral. On y entend ainsi les voix et points de vue des autres femmes qui craignent d’être à leur tour objet de médisances si elles enfreignent l’ordre patriarcal. Mais au-delà des traditions séculaires, le film s’intéresse surtout au travail de deuil, rendu plus difficile par l’absence de corps. Et c’est à travers le personnage du grand-père (magnifiquement interprété par l’acteur, musicien et conteur albanais Çun Lajçi) qui refuse obstinément les tests ADN permettant d’identifier la dépouille de son fils que ce drame intergénérationnel prend toute son ampleur.

© Alexander Bloom

Hive est projeté Mardi 5 avril /14h00 – à l’Artplexe 4 (Marseille)  et Mercredi 6 avril / 14h00 – au cinéma Jean Renoir (La Penne) dans le cadre du festival Music & Cinema Marseille.

1 juin 2022 en salle / 1h23min / Drame
De Blerta Basholli
Avec Yllka Gashi, Cun Lajci, Aurita Agushi
Titre original : Zgjoi

© AlvaFilm

Vous aimerez aussi...

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.