Enfants des nuages, 30 avril

Michael Moore a trouvé un fils spirituel…en la personne de Javier Bardem ! Comment en effet ne pas penser aux films polémiques de Mister Moore après la projection d’Enfants des Nuages, un documentaire engagé qui appelle à une mobilisation générale pour défendre le sort du peuple Sahraoui. Le cinéma comme outil de dénonciation des injustices. Le charisme de Bardem est mis au service d’une lutte rendue -au-delà de l’aspect moral indéniable- sympathique par une mise en scène qui fait de l’acteur un David des temps modernes… Seul contre -presque- tous, dans l’indifférence -presque- générale, Bardem se rend à l’ONU, essaie de rencontrer le Premier Ministre espagnol, des hauts dignitaires marocains… Véritable work-in-progress, le film de Longoria n’occulte pas les difficultés rencontrées lors de la réalisation (témoins refusant de s’exprimer, vieilles images d’archives détériorées) mais s’en sert comme une preuve à charge contre les Goliath politiques passés et contemporains…

Enfants des Nuages est un film extrêmement bien construit. Sur un sujet « casse-gueule », le réalisateur réussit un tour de force narratif : rendre compréhensible une situation géopolitique complètement ubuesque. La belle voix de Victoria Abril ajoute une touche de douceur à des images parfois très violentes, comme celles d’Aminatou Haidar, le visage tuméfié après un passage à tabac. En faisant de Javier Bardem, porte-parole star, un héros solitaire face à un système corrompu, le réalisateur ne peut que susciter l’adhésion des spectateurs… Et c’est vrai qu’il nous présente une belle brochette de politiciens cyniques et machiavéliques à souhait. Roland Dumas, tout de noir vêtu, arbore un petit sourire à la Méphistophélès. Dégagé de ses fonctions, il parle sans langue de bois aucune…. Une séquence avec le premier ministre algérien, qui prétexte un rendez-vous de dernière minute au moment où il découvre les raisons pour lesquelles on est venu l’interviewer, constitue une parade contre les soupçons de muck-racking. Enfants des Nuages n’est pas une suite d’interviews accordées en off ou via caméra cachées, ce qui donne encore plus de force à la violence des propos tenus par les acteurs de cette tragédie.

bardem1

Pourquoi avoir laissé le Maroc occuper le territo