Mini critiques estivales : Yakari (Xavier Giacometti, Toby Genkel, le 12 août), Eva en août (Jonás Trueba, 5 août)

Yakari de Xavier Giacometti et Toby Genkel qui sortira le 12 août au cinéma est l’adaptation fidèle de la BD éponyme, créée à la fin des années 1960 par Job (scénario), Derib (dessin) et Dominique. Ce film constitue un bon moyen de faire découvrir Yakari et sa tribu de Sioux Lakota à toute une nouvelle génération, et les kids adoreront cette histoire de quête initiatique où le petit héros doit affronter milles embûches pour gagner l’estime de Petit-Tonnerre, un mustang réputé indomptable, et retrouver le chemin de son campement avant la grande migration.

Si certains chercheurs ont souligné les problèmes de contextualisation historique dans de nombreux albums (mais la question se pose pour toutes les BD dont l’arrière-plan se veut historique tel Astérix par exemple), il n’en demeure pas moins que l’univers original est porteur d’un joli message de respect envers la nature.

Les jeunes spectateurs adoreront les rencontres que Yakari fait en explorant les plaines et la montagne: un aigle qui devient son guide spirituel, une famille de facétieux castors, une maman ours et son bébé, et les parents apprécieront les multiples rebondissements mis en scène avec humour. Yakari est une excellente idée de sortie cinéma en famille !

12 août 2020 / Animation, Famille, Aventure
De Xavier Giacometti, Toby Genkel
Avec Aloïs Agaësse-Mahieu, Arielle Vaubien, Hannah Vaubien…
Nationalités : français, allemand, belge

 

On change de paysage et d’univers avec Eva en août de Jonás Trueba, comédie espagnole nonchalante qui prend le temps de se balader dans les rues quasi désertes de Madrid en plein mois d’août. Contrairement à ses amis qui ont déserté la capitale pour la fraîcheur des plages ou de la campagne, Eva décide de rester dans la capitale espagnole, logée dans l’appartement vacant d’un ami.

Le soin est laissé au spectateur de combler les trous dans les conversations, d’imaginer des raisons à la torpeur d’Eva qui a décidé de se laisser guider de rencontres en rencontres : un ancien petit ami, un gallois expatrié, une vieille amie perdue de vue… Cette déambulation rohmérienne laisse un petit goût d’inachevé au milieu de quelques longueurs mais ne manque pas de charme.

5 août 2020 / 2h09min / Drame
De Jonás Trueba
Avec Itsaso Arana, Vito Sanz, Isabelle Stoffel…
Nationalité : espagnol

Vous aimerez aussi...

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.