Dans la forêt enchantée de Oukybouky, Rasmus A. Sivertsen, 4 octobre

Après La course au fromage et De la neige pour Noël, le nouveau film d’animation du réalisateur norvégien Rasmus A. Sivertsen déboule sur nos écrans le 4 octobre et on le recommande à tous, petits et grands. Pourquoi à cinéscribe est-on fan de l’homme qui a adapté à l’écran les contes écrits par les auteurs jeunesse scandinaves peu connus en France Kjell Aukrust et Thorbjørn Egner ?

Tout simplement parce que les univers qu’il nous fait découvrir sont drôles, poétiques, à la fois originaux et universels, peuplés de personnages fantasques (tels l’inventeur Feodor), maladroits (comme Ludvig, le hérisson peureux) mais attachants (à l’image de Solan, le canard fanfaron), à mille lieues des modèles de gagnants et d’autres super-héros dominateurs et conquérants nord-américains. Le thème principal des histoires norvégiennes est l’entraide et le vivre-ensemble, que ce soit dans le petit village qui attend désespérément la neige, ou au cœur de la forêt d’Oukybouky.

Dans ce nouvel opus, toujours réalisé en stop-motion, Rasmus A. Sivertsen dépeint une société d’animaux qui décident de mettre leurs désaccords et régimes alimentaires de côté pour vivre en harmonie, dans la joie et la bonne humeur. On aurait tort de réduire cette comédie musicale enlevée à un manifeste pro-vegan – même si plusieurs chansons insistent sur les bienfaits des fruits et légumes. Thorbjørn Egner (1912-1990) est l’auteur jeunesse le plus lu et enseigné en Norvège et l’histoire originale, fidèlement transposée à l’écran, est porteuse de valeurs de tolérance et de solidarité intemporelles. Le récit est plein de rebondissements, de l’agression de Grand-Mère Souris par Horace le Hérisson à l’enlèvement de bébé Ours ou la tentative de vol chez Maître Lièvre.

Chaque épisode est prétexte à une petite leçon en chansons qui met en avant des qualités d’inventivité, d’opiniâtreté et d’amitié. Présentées pour la première fois en 1953 dans un programme radio, les aventures de Lucien, Sam la Vadrouille, Marvin le Renard et le reste des habitants de la forêt de Hakkebakkeskogen n’hésitent pas à intégrer ou détourner des éléments puisés dans le répertoire international de la littérature jeunesse (des fables de la Fontaine à Mary Poppins) comme cette séquence avec un corbeau qui aide une souris à s’échapper d’un mauvais piège ou les envolées lyriques et littérales de Grand-Mère souris.

Les petits spectateurs peuvent s’identifier aisément aux personnages, notamment à bébé Ours et le barde nonchalant Sam la Vadrouille qui s’adresse directement à eux à plusieurs reprises. Bref, largement de quoi faire réviser leurs classiques à vos enfants tout en les mettant au goût du jour avec un film qui permet aussi une sensibilisation aux questions environnementales et sociétales.

 

Date de sortie : 4 octobre 2017 (1h 12min)
De Rasmus A. Sivertsen
Avec Erwin Grunspan, Maxime Donnay, Mikaël Sladden…
Genre Animation
Nationalité norvégien

Vous aimerez aussi...

1 réponse

  1. 11 juillet 2018

    […] idée de sortir en France les œuvres sylvestres et burlesques du norvégien Rasmus A. Sivertsen (Dans la forêt enchantée de Oukybouky, De la neige pour Noël…) et cet été, Septième Factory nous propose d’embarquer à […]

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.