Different ! Festival de ciné espagnol, c’est ce week-end!

Votre équipe de foot favorite s’est faite éliminée de la coupe du Monde ? Vous ne supportez plus de voir débouler les potes de votre Jules pour regarder les matchs dans votre salon ? Une solution : Different, le festival de cinéma espagnol (mais ouvert sur l’international) à ne rater sous aucun prétexte. Il reste encore quelques jours pour découvrir des films en prise avec l’actu et DIVERTISSANTS !

Au cinéma Le Louxor, Paris.

Programme et horaires.

Voir aussi : Espanolas en Paris.

Samedi 21 juin : ¡ Fête de la musique !

  • 19h00 : Serrat y Sabina, el símbolo y el cuate de Francesc Relea (1h22)

La dernière tournée, en Amérique Latine, de deux artistes hors pair, devenus depuis les années 70 le ‘symbole’ et le ‘copain’ pour des millions de fans de tous âges, conditions, pays.

serrat

  • 21h30 : Sigo siendo de Javier Corcuera (1h40)

Avec Susana Baca, Sara Van, Magaly Solier, Victoria Villalobos.
La vitalité et la diversité des musiques et des artistes péruviens méritaient bien ce film à la hauteur d’un Buenavista Social Club, un recueil aussi de vies et d’itinéraires très personnels.

Dimanche 22 juin

  • 19h00 : Os fenómenos de Alfonso Zarauza (1h38)

Avec Lola Dueñas, Luis Tosar, Miguel de Lira.
La grande Lola Dueñas en mère célibataire, travaillant dans le bâtiment pour subsister, un monde d’hommes, brut de décoffrage, en pleine crise immobilière… Qui dit pire !

Os_fenomenos_Los_fenomenos-130318401-large

 

  • 21h30 : The Blue Dress de Lewis-Martin Soucy (10’) suivi de En ningún lugar, Don Luis Buñuel
    de Laurence Garret* (54’)

Avec Loles León, Javier Lerma. Après Se vende perro que habla, 10 euros, ce réalisateur québécois dégaine un fulgurant carton rouge contre l’intolérance avec le concours inestimable d’une « chica Almodóvar » nommée Loles León !

Avec Denis Lavant, Jean-Claude Carrière, Carlos Reygadas. À partir du “dernier soupir“ de Buñuel et Carrière, le regard très personnel et poétique d’une jeune cinéaste française sur Don Luis et son imaginaire.

Lundi 23 juin

  • 19h00 :  Ignasi M. de Ventura Pons (1h25)

Avec Ignasi Millet.
Gay, séropositif, père de famille, dans un pays qui s’écroule… Cette langue de vipère, avec une drôlerie à toute épreuve, nous donne une leçon de vitalité.

  • 21h30 : Caníbal de Manuel Martín Cuenca (1h57)

Avec Antonio de la Torre, Olimpia Melinte.
L’histoire d’un homme sans histoires, comme les autres, tailleur discret à Grenade. Il aime la bonne chair, tendre et fraîche. Puis un jour il tombe amoureux d’une jeune femme, tendre, fraîche…

Mardi 24 juin

  • 19h00 : 10.000 km de Carlos Marques-Marcet (1h37)

Avec Natalia Tena et David Verdaguer.
La comédienne de Game of Thrones ou encore Harry Potter s’essaye à la vie en couple à distance. Par Skype interposé. Et ce n’est pas gagné…

Entrevistamos-a-Carlos-Marques-Marcet

  • 21h30 : Hermosa juventud (La belle jeunesse) de Jaime Rosales (1h42)

Avec Ingrid García Jonsson et Carlos Rodríguez
Une radiographie de l’Espagne actuelle à travers la vie au jour le jour d’un jeune couple charmant dans un quartier populaire de Madrid. Pas d’états d’âme s’il faut faire du porno ou partir en Allemagne ou casser la gueule à  quelqu’un… Seul film espagnol sélectionné au Festival de Cannes 2014.

Vous aimerez aussi...

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.