Mrs and Mr Geek ont testé : Japan Expo 2018

La Japan Expo ce sont des centaines d’exposants, éditeurs et dessinateurs de manga, créateurs d’artisanat, chanteurs et musiciens de J-pop, fabricants de dorayaki, agences de tourisme nipponnes, bureaux d’échanges étudiants de grandes facs japonaises… Ajoutez à tout ce petit monde des milliers de visiteurs… Pas étonnant alors que dans le dernier mail de l’attachée de presse, on trouvait la recommandation suivante : « assurez-vous de venir suffisamment en avance, avant l’ouverture des portes du parc des expositions. » Récit des trucs à ne pas faire à la Japan Expo.

si tu as un creux et pas envie de faire la queue aux food-trucks, tu pourras toujours grignoter des en-cas trop kawaï. © Nausica Zaballos-Dey

  1. La Japan Expo commence bien avant le parc des expositions !

8h20 : escalators de la station de RER Gare du Nord.

Mr Geek : je te préviens, il va y avoir du peuple.

Mrs Geek : c’est bon, on est parti 45 mn avant l’ouverture du salon, pas de quoi s’inquiéter.

8h22 : bas des escalators.

Mrs Geek : mais c’est quoi cette marée humaine ? et ils portent tous des costumes ! Ils vont pas tous à la Japan Expo, quand même ?

Mr Geek : non, non, le gars habillé en Spiderman et la nana déguisée en Evangelyne avec ses potes de la confrérie du Tofu, c’est sûr, ils se rendent au bureau… Mais, qu’est ce que je te disais, au juste ?

un cosplayer. © Nausica Zaballos-Dey

9h02 : quai en direction de l’aéroport Roissy Charles de Gaulle

Mrs Geek : bon, on a laissé passer trois RER, si on sortait prendre un café ?

10h05 : dans la rame en direction du parc des expositions de Villepinte.

Mrs Geek : bon, voilà, on a réussi à rentrer. En plus, on a des places assises…

Mr Geek : oui, et on s’est baladé pendant près de 40 mn pour trouver un troquet qui te plaisait et finir dans le quartier hindou de la Chapelle.

Mrs Geek : de quoi tu te plains ? on visite deux pays en une journée… Dépaysement assuré.

2. Si tu ne veux pas faire la queue pour manger à midi, n’oublie pas tes sandwichs !

d’autres cosplayers… © Nausica Zaballos-Dey

10h40 : près de la Green Room, le coin détente des journalistes.

Mrs Geek : ça y est, on y est ! et on a même pas eu besoin de faire la queue grâce à nos contre-marques presse ! Bon, je me prendrai bien un café dans la Green Room…

Mr Geek : déjà ? on a même pas fait un tour des stands.

Mrs Geek : bah justement, il faut prendre des forces avant de s’attaquer à la bête.

10h45 : à l’extérieur de la Green Room.

Mrs Geek : p – – – – n ! on a même pas accès à la Green Room avec nos badges, pourtant, c’était spécifié dans le dernier mail de l’attachée !

Mr Geek : je pense juste qu’il y a tellement de demandes qu’ils doivent effectuer un tri, les scribouillards de blogs se retrouvent en bas de l’échelle et ils n’ont pas accès à tout !

Mrs Geek : je te dis qu’on y avait accès, c’est juste la nana de l’entrée qui comprend rien !

Mr Geek : bah alors, pourquoi t’as pas emporté le mail qui le précisait ?

Mrs Geek : je peux pas penser à tout, je m’occupais déjà du matos photo !

un type qui a oublié son déguisement. © Nausica Zaballos-Dey

3. De patience, tu t’armeras en toutes circonstances.

12h30 :

Mrs Geek : j’en peux plus, j’ai l’estomac qui crie famine et il y a des queues interminables partout pour manger.

Mr Geek : il y a des queues partout, même pour jouer en ligne !

4. Au milieu du brouhaha, tu resteras zen pour laisser la magie des arts opérer.

13h00 : au milieu de nulle part.

Mr Geek : bon alors, je check la liste des trucs qu’on avait envie de voir et qu’on a vus. La revue Takarazuka : done.

Mrs Geek : c’était quoi déjà ? La chanteuse moche qu’on attendait à peine même au deuxième rang ?

Mr Geek : oui, c’est ça mais tu exagères un peu ! Bref, next, le concert de flute traditionnelle : done. C’était sympa ça, non ? Toutes ces démonstrations d’arts ancestraux divers et variés, avec les mascottes qui se baladaient dans les allées dédiées ?

Mrs Geek : les mascottes, elles me donnent des envies de me comporter en Rick Sanchez et de faire un massacre, comme dans l’épisode Total Rickall.

© Nausica Zaballos-Dey

Mr Geek : bon, si on se dépêche on peut encore voir 5 mn de concert de tambour japonais mais c’est dans la grande salle.

Mrs Geek : j’ai la tête qui tourne avec tout ce monde, tu sais comme t’y rendre ?

Mr Geek : c’est simple, y a un marquage couleur au sol, il suffit de le suivre…

Concert de tambour japonais et Shamisen – Keisho OHNO & Kenji FURUTATE

5. de chaussures de marche, tu t’armeras.

13h20 :

Mrs Geek : mais c’est pas vrai, il n’y a aucun tambour à l’horizon, on s’est trompé de coté, il va falloir retraverser tout le parc des expositions.

Mr Geek : tu veux pas qu’on reste un peu dans cette salle, c’est la seule qui est vraiment bien climatisée.

Mrs Geek: mais oui, elle est tellement réfrigérée quand on devrait la débaptiser. On est pas à Ichigo mais au fin fond de la Norvège en hiver.

Mr Geek: tu exagères toujours, en plus on va pouvoir profiter du prochain spectacle.

Mrs Geek : quoi, le groupe de boys band ? comme un pays aussi évolué que le Japon peut encore tripper au son des boys bands, en Europe et aux States, ils sont devenus has been dès la fin des années 1990…

Mr Geek: tu mélanges tout, c’est pas un boys band, c’est un groupe de J-pop

Mrs Geek: c’est clair, ça change tout… de toute façon j’ai tellement mal aux pieds avec mes chaussures à talons que je vais me caler dans ce fauteuil et ne plus bouger de toute la journée… Que le spectacle commence !

MeseMoa : il paraît qu’ils sont connus au Japon ! © Nausica Zaballos-Dey

On fêtait le 40e anniversaire de COBRA, manga culte de Buichi TERASAWA !

Bon, vous l’avez compris, la Japan Expo peut rapidement virer au cauchemar si vous n’aimez ni la foule, ni le bruit, ni les mascottes trop kawai.

On espère que ce petit manuel de survie pourra vous être utile et on se sépare avec les photos des cosplayers qui eux aussi contribuent à faire le show à la Japan Expo…

© Nausica Zaballos-Dey

© Nausica Zaballos-Dey

© Nausica Zaballos-Dey

© Nausica Zaballos-Dey

© Nausica Zaballos-Dey

© Nausica Zaballos-Dey

© Nausica Zaballos-Dey

© Nausica Zaballos-Dey

© Nausica Zaballos-Dey

© Nausica Zaballos-Dey

© Nausica Zaballos-Dey

© Nausica Zaballos-Dey

© Nausica Zaballos-Dey

Vous aimerez aussi...

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.