Nobody’s Watching, Julia Solomonoff, 25 avril

Vous aimerez aussi...

1 réponse

  1. Irène dit :

    Est-ce qu’il n’y a pas aussi dans ce film une réflexion sur la latinité, c’est quoi être hispanique aux États-Unis, et surtout à New York? c’est avant tout être originaire de Puerto-Rico, de Cuba, du Mexique ou du Salvador… et en gros, être typé physiquement, plutôt petit, très brun, aux traits parfois indiens… pas du tout le physique et l’allure européenne du héros-acteur principal, blond aux yeux clairs, grand et mince… en gros, personne n’a vu Nico peut-être parce qu’il y a dans sa présence à New York une forme d’imposture…

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *