Les Gardiens de la Galaxie 2 : film épileptique ?

Le printemps pointe le bout de son nez timidement… faut-il s’enfermer près de deux heures dans une salle obscure pour découvrir le nouvel opus des Gardiens de la Galaxie ? Avis divergés et divergents recueillis auprès de Mr Geek et Mrs Geek à la sortie de la salle, avec plein de mauvais jeux de mots en bonus.

Mister Geek : C’est clairement un film épileptique.

Mrs Geek : T’exagère pas un peu ?

Mister Geek : Non, le scénario tient pas la route, en plus on croirait que ça été pompé de Star Wars.

Mrs Geek : la révélation des antécédents maléfiques ou surnaturels et l’exacerbation du conflit œdipien c’est un classique des héros de SF.

Ego (Kurt Russell) ©Marvel Studios 2017

Mr Geek : et c’est reparti avec l’analyse psychanalytique de comptoir. Range le skaï… surtout s’il est d’importation chinoise, ça risque de s’enflammer.

Mrs Geek : moi, j’étais contente de retrouver Kurt Russell en père de Starlord. Mince, c’est quand même le héros de notre adolescence. Tu vas me dire que tu ne l’aimais pas dans Les Aventures de Jack Burton dans les griffes du Mandarin ?

Mr Geek : je suis même pas sûr d’avoir vu ce film.

Mrs Geek : Et tu te dis Geek ?

Mr Geek : ce genre de films, c’est des popcorn movies pour ados qui s’ennuient l’été. De toute façon, Kurt Russell, à part les films de Carpenter dans lesquels il a tourné (New York 1997 et The Thing), le reste de sa carrière, ça craint… Tu vas me dire que t’es fan de Tango et Cash  ou Tequila Sunrise ?

Mrs Geek : si par popcorn movies, tu désignes des films qui te font passer un super moment, eh bien, oui, j’avoue je suis fan. Les Gardiens, c’est pas du cinéma très sophistiqué mais au moins tu ne regrettes pas d’avoir acheté ta place.

Drax (Dave Bautista) ©Marvel Studios 2017

Mr Geek : ce que je reproche au réalisateur, c’est d’avoir signé un film d’aventures classique et jeté aux oubliettes le ton décalé qui le distinguait de toutes les autres franchises Marvel.

Mrs Geek : aux oubliettes ? tu rigoles ? et la super scène de combat avec bébé Groot qui danse sur le tube 70’s Mr Blue Sky des Electric Light Orchestra ?

Groot (Vin Diesel) ©Marvel Studios 2017

Mr Geek : Parlons-en de baby Groot ! C’est un peu le personnage-fonction. Il sert de gimmick pour des vannes éculées. On avait le même type de ressort comique dans une scène de fin du premier, celle où il danse sur les Jackson 5 tandis que Drax affute son couteau.

Mrs Geek : un ressort comique basé sur le décalage entre ce que l’on attend d’un super-héros voire d’un blockbuster qui se prennent au sérieux et ce que les Gardiens incarnent : désinvolture, pied de nez à l’autorité, humour potache

Mr Geek : pour peu, tu irais presque jusqu’à les affubler d’un message politique ?

Mrs Geek: clairement. T’as qu’à voir la manière dont ils sont reçus par la grande prêtresse Ayesha et sa bande de servants-savants pompeux sélectionnés à l’état d’embryons. C’est un plaidoyer pour une société fondée sur la différence, le mélange des genres… C’est même une mise en garde contre l’eugénisme et les modifications génétiques…

Ayesha (Elizabeth Debicki)
©Marvel Studios 2017

Mr Geek : ouais, et dans un même esprit, on pourrait évoquer une forme de lutte des classes… mais, là encore, rien de bien nouveau sous le soleil. Dans Star Wars, il y avait déjà cette caste aristocratique élitiste avec la princesse Leia qui s’opposait au duo de mercenaires formé par Han Solo et Chewbacca. Là, on a juste plus de mercenaires…

Mrs Geek : si tu veux… mais les personnages ont sacrément évolué depuis le premier. Que ce soit Drax qui se laisse aller aux sentiments -malgré lui- avec Mantis la nouvelle venue, Gamora qui prend conscience du rôle qu’elle a joué dans la transformation de sa soeur Nebula en sociopathe, ou de Yondu qui devient un vrai père pour Star Lord…

Drax (Dave Bautista) et Mantis (Pom Klementieff) ©Marvel Studios 2017

Mr Geek : justement, tous ces conflits de famille qui doivent trouver une résolution heureuse, la fin est carrément larmoyante. On constate la main-mise de Disney sur Marvel, c’est dégoulinant de bons sentiments.

Nebula (Karen Gillan), Copyright Marvel Studios 2017

Mrs Geek: de bons sentiments certes mais avec plein d’ambiguïté et de subtilité. Le personnage de Rocket est celui qui symbolise le mieux ce traitement non caricatural des personnages.

Mr Geek : Rocket ? c’est juste parce que tu t’identifies à cet emmerdeur qui prend plaisir à provoquer les cons et s’étonne ensuite qu’on veuille lui clouer le bec ! En plus, je crains qu’il ne soit la prochaine victime de la dysnéification en cours… bientôt, tout son potentiel subversif passera à la poubelle on vendra plein de peluches Rocket pour les fêtes de Noël. Une sorte d’Ewok en somme…

Yondu (Michael Rooker) et Rocket (Bradley Cooper). ©Marvel Studios 2017

Mr Geek : et en parlant de personnages, que vient faire Stallone dans cette suite ? C’est juste un clin d’œil supplémentaire aux geeks nostalgiques ? Du coup, ça en devient un film métaréférentiel, truffé de clins d’oeil… sans compter la présence de David Hasselhoff qui plane sur tout le film.

Mrs Geek : bon, tu t’es amusé ? T’as pas trouvé le temps long ?

Mr Geek : non, il y a même des séquences d’anthologie comme le massacre des Ravageurs renégats par la flèche de Yondu.

©Marvel Studios 2017

Mrs Geek : ok, je résume, de l’action, de l’humour, une bande-son qui décoiffe… donc un film raté ! cqfd…

Mr Geek : vive les points godwin !

Date de sortie : 26 avril 2017 (2h 16min)
De James Gunn (II)
Avec Chris Pratt, Zoe Saldana, Dave Bautista, Michael Rooker, Karen Gillan, Kurt Russell, Sylvester Stallone, Pom Klementieff…
Genres : Action, Science fiction, Comédie
Nationalité : américain

 

Vous aimerez aussi...

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.