Beyond Flamenco (Jota), Carlos Saura, 4 janvier

L’amour de la musique populaire irrigue l’imposante œuvre cinématographique du réalisateur aragonais Carlos Saura. Dès 1992, avec Sevillanas, il entreprend une vaste radioscopie des mouvements musicaux espagnols qu’il étend à d’autres styles et pays avec Fados en 2009 et Argentina en 2015. Si le documentaire est son mode de réalisation privilégié pour rendre compte de la vitalité et de la modernité des divers artistes filmés, il n’hésite pas à mêler fiction et réalité, comme dans Tango (1998), pour composer des odes romanesques au pouvoir de la musique qui transcende les frontières et les époques.

Après plusieurs incursions en terre inconnue, Beyond Flamenco (Jota) marque un retour aux sources puisque Saura se propose de renouer avec la musique de son enfance, la Jota qui existe sous diverses variantes dans les provinces espagnoles. Comme à son accoutumée, Saura privilégie l’émotion pure au didactisme. Point de narration, d’explications ou même de contextualisations : les artistes se succèdent, grands et petits (des enfants qui prennent des cours de jota), modernes et classiques (somptueux fandango de Boccherini, compositeur italien résidant en Espagne à la fin du XVIIIe siècle)…

Film hommage, Saura insère aussi quelques images d’archives de film avec Imperio Argentina, célèbre danseuse dans les années 30 et 40. Moins évident, sur fond d’images de la guerre civile, Saura intègre à son montage le poème « Rosa Rosae » d’un autre enfant du pays, l’homme de lettres aragonais José Antonio Labordeta, décédé en 2010. Une manière de revendiquer – sans fermer les yeux sur le passé- une Espagne moderne, libérée des démons du franquisme et enfin prête à accepter sa propre diversité.

On regrettera que parfois, les artistes ne soient pas crédités sous les divers tableaux, ce qui, pour les néophytes, ne facilite pas leur identification mais qu’à cela ne tienne, ils sont bien entendu cités au générique et nous reprenons ici la liste de ces fabuleux musiciens et danseurs qui réinventent un style vieux de plusieurs siècles…

Avec : la danseuse Sara Baras, Miguel Ángel Berna, Carlos Núñez, Manuela Adamo, Alberto Artigas, le violoniste Ara Malikian, Nacho del Río, le compositeur Giovanni Sollima, Enrike Solinís, Francesco Loccisano, Valeriano Paños, Miguel Ángel Remiro Cuarteto, Vincenzo Gagliani, Amador Castilla, Cañizares.

 

 

 

Date de sortie : 4 janvier 2017 (1h 27min)
De Carlos Saura
Avec Sara Baras, Ara Malikian, Giovanni Sollima…
Genre : Documentaire
Nationalités : Espagnol, Argentin

Vous aimerez aussi...

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.