The nice guys, Shane Black, 18 mai

Ambiance seventies pour The nice guys, buddy-movie fort sympathique qui réunit Russel Crowe et Ryan Gosling à l’écran. Sans prétention, avec une bonne dose d’humour, le réalisateur Shane Black signe une comédie policière enjouée et réussie en tous points. Le numéro d’acteurs de Crowe et Gosling, improbable duo, donne une dimension burlesque à la trame scénaristique initiale tout en restant fidèle aux codes du genre, à savoir associer deux personnalités aussi opposées que possible pour faire naître le rire. Qu’on songe ainsi à Pierre Richard et Gérard Depardieu dans La chèvre de Francis Veber…

NICE4

Porté sur la boisson depuis le décès accidentel de son épouse -dont il se rend coupable, cynique et magouilleur, le détective privé Holland March (Ryan Gosling) est chargé d’enquêter sur la supposée réapparition d’une jeune actrice porno -pourtant déclarée morte dans un accident de voiture- lorsque sa route croise celle de Jackson Healy, un fils d’Irlandais originaire du Bronx qui joue les gros bras à Los Angeles pour le compte des plus offrants. Les deux hommes ne tardent pas à se rendre compte qu’ils ont été lancés à la recherche de la même fille.

NICE3

Peu à peu, les cadavres s’amoncellent sur leur passage et les méchants -les bad guys de l’histoire- ne semblent plus être les suspects initiaux. Sous ses dehors de comédie légère, The Nice Guys est un film qui traite de l’innocence perdue. Holland et Jackson sont tous deux nostalgiques d’une Amérique disparue. Dépassés par les mouvements protestataires de l’époque, la sexualité libérée des jeunes, et les arrangements entre politiciens et magnats corrompus, ils jouent les pères la morale.

NICE2

Holly, la fille d’Holland (interprétée par Angourie Rice)  est ce qui empêchera les deux hommes de céder à leurs pires tentations : la violence animale pour Jackson et le désespoir pour Holland. En ce sens, le trio Jackson, Holland et Holly fonctionne comme une famille certes dysfonctionnelle mais pleine d’amour, capable d’affronter les pires obstacles. Et question adversité, le cahier des charges est rempli : bagarres en tout genre, cascades monumentales, courses poursuites endiablées, trahisons, manipulations…

Ajoutez à cette marmite 100% action des séquences oniriques et parfois complètement absurdes (l’apparition d’une immense abeille tueuse, Nixon nageant dans une piscine…), et l’on obtient un film efficace et drôle mais surtout diablement intelligent.

gosling2

 

Date de sortie : 15 mai 2016 (1h 56min)
De Shane Black
Avec Ryan Gosling, Russell Crowe, Margaret Qualley, Kim Basinger
Genres : Comédie, Policier
Nationalité : Américain

Vous aimerez aussi...

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.