Mr Holmes, Bill Condon, 4 mai 2016

Difficile d’imaginer un héros mythique vieillir et perdre les facultés qui ont fait sa renommée… En adaptant « Les Abeilles de Monsieur Holmes« , roman de Mitch Cullin publié en 2005, le réalisateur Bill Condon écorne le mythe de Sherlock Holmes qui apparaît sous les traits d’un vieillard luttant pour retarder les effets de la démence sénile. Le génial Ian McKellen incarne avec dignité et malice ce Sherlock dépendant qui a trouvé refuge près des majestueuses falaises du Sussex, dans un adorable chalet où résident également une gouvernante (Laura Linney) et son petit garçon.

mrholmes4

De retour d’un ultime voyage à l’étranger, Sherlock n’a que trois obsessions pour le maintenir en vie : découvrir ce qui décime ses ruches; retrouver dans sa mémoire les éléments nécessaires pour rectifier une intrigue écrite plusieurs décennies plus tôt par Watson; combattre les effets du vieillissement. Son périple au Japon, au lendemain d’Hiroshima, avait justement pour objectif de ramener des champignons afin de remplacer la gelée royale qu’il ingérait jusqu’alors.

mr holmes and roger with bee hives

Récit sensible sur la transmission – de valeurs, de compétences intellectuelles, de souvenirs- Mr Holmes est un film gigogne éclairé par de multiples flashbacks qui n’alourdissent en rien le rythme de l’action. A l’opposé de la mémoire de Holmes, qui semble s’effilocher, le réalisateur tisse un canevas de fausses coïncidences et de vraies concordances où viennent s’entremêler habilement trois intrigues.

sherlock3_cropped

Sans aucune fausse note -tant les acteurs sont tous remarquables- le film pratique un joli mélange des genres : le drame champêtre -autour de la figure du petit orphelin et de sa mère inquiète de la fascination qu’il voue à Holmes- finit par entrer en résonance avec la disparition mystérieuse de la jeune femme aux gants blancs; quant à l’aventure exotique au Japon, elle apporte un éclairage inédit et profond sur l’homme qui aurait pu se cacher derrière le mythe.

mrholmes2

Car au-delà de l’intrigue policière centrale -qui était vraiment Ann Kelmot, la dame aux gants blancs ?- le film brosse le portrait – réaliste- d’un homme qui à l’orée de sa mort, aimerait quitter l’ombre du personnage auquel il doit sa célébrité. Quel type d’homme aurait été Sherlock Holmes s’il avait vraiment existé ? Le film apporte plusieurs réponses sous forme de clins d’œils amusés aux irréductibles fans : à la pipe, il aurait préféré le cigare et il n’aurait certainement pas porté de deerstalker en guise de couvre-chef. Tendre, intelligent et subtil malgré l’émotion qui pointe avec régularité, Mr Holmes est une célébration de vie qui rappelle la complémentarité entre imagination, sensibilité et réalité logique.


Date de sortie : 4 mai 2016 (1h 44min)
De Bill Condon
Avec Ian McKellen, Laura Linney, Milo Parker…
Genres : Drame, Policier
Nationalités : Britannique, Américain

Vous aimerez aussi...

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.