Chala, une enfance cubaine (sortie nationale le 23-03), Dífferent Junior, 15 février

Ce lundi 15 février, lancement du festival Dífferent Junior par LatinGnolas en París et Espagnolas en París, en partenariat avec Bodega Films, avec la projection en avant-première du magnifique film Chala, une enfance cubaine. Un long-métrage lumineux, à l’image de la sublime photographie, gorgée de soleil et de couleurs. Les toits de Cuba, l’ambiance des rues de la Havane, avec ses petits trafics, ses familles dignes dans la détresse et surtout une solidarité à toute épreuve.

chala-une-enfance-cubaine

Malgré l’optimisme qui se dégage de Chala, une enfance cubaine, le réalisateur brosse un portrait nuancé d’une communauté éducative en proie au doute et à la douleur. Deux personnages principaux : Chala, bien sûr, petit caïd au grand cœur, qui survit en élevant des pigeons voyageurs et en assistant un responsable de combats de chiens. Sa mère se prostitue et l’école l’intéresse moyennement. Pourtant, il s’accroche, en partie pour garder contact avec Carmela, sa vieille institutrice. C’est elle, l’autre superbe personnage du film.

chala3

Malgré leurs différences d’âge et de situation sociale, Chala et Carmela partagent de nombreux points communs : tous deux n’aiment pas qu’on leur dicte leur comportement et ils remettent en question, chacun à leur manière, l’absurdité d’un système administratif délirant et inique, reflet d’un régime moribond.

chala4

Il n’est jamais aisé de faire le bilan du castrisme. Tout d’abord, parce que les idéaux de la révolution portaient en eux des germes de liberté et d’égalité. Sans jamais perdre le point de vue des enfants – même si le récit est raconté par la voix off de l’institutrice– le réalisateur Ernesto Daranas parvient à retranscrire les interrogations de tout un peuple. Jamais manichéen, souvent drôle, le film traite finement de plusieurs aspects culturels et sociaux du quotidien à Cuba relativement méconnus en Europe  : l’importance de la Santeria (interdite, à l’instar des autres religions, jusqu’à peu par le régime) dans le façonnement d’une identité afrolatine, la bureaucratie qui étouffe la sincérité des rapports humains, le contrôle administratif arbitraire des déplacements des citoyens…

chala5

Les acteurs -jeunes et moins jeunes- sont épatants et le film donne la pêche. Plein de bonnes raisons de le découvrir lors du festival Dífferent Junior, le lundi 15 février, au Majestic Passy, avant sa sortie nationale en salles le 23 mars. Nommé pour le prix Goya (équivalent des Césars en Espagne) dans la catégorie meilleur film étranger, Chala, une enfance cubaine, est projeté dans de nombreuses salles art et essai en avant-première. La liste sur la page facebook de cinescribe.fr

Date de sortie : 23 mars 2016 (1h 48min)
De Ernesto Daranas
Avec Armando Valdes Freire, Alina Rodriguez, Silvia Aguila…
Genre : Comédie dramatique
Nationalité : Cubain

Programme Dífferent Junior (version jeunesse du festival Dífferent):

Du 15 au 17 février 2016
Au cinéma Majestic Passy

  • Lundi 15 février à 10h et 20h30 : Chala, une enfance cubaine (Conducta) de Ernesto Daranas (Cuba) En présence du réalisateur cubain Enrique Colina. Suivi d’un buffet à la mode Espagnolas en París.
  • Mardi 16 février à 10h : Libertador de Alberto Arvelo (Vénézuela). En présence de l’actrice colombienne Juana Acosta.
  • Mercredi 17 à 10h : 15 años y un día de Gracia Querejeta (Espagne). En présence du jeune acteur Arón Piper.

 

 

Vous aimerez aussi...

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.