Composer ses images pour le cinéma, Eyrolles, 10 avril

Les éditions Eyrolles m’ont fait parvenir un ouvrage paru le 10 avril, intitulé Composer ses images pour le cinéma. Ce livre est considéré par les cadreurs et les monteurs nord-américains comme une véritable bible.

L’auteur, Bruce Block, collabore régulièrement avec les studios Pixar et enseigne le cinéma à l’université de Californie.  Il fut un élève de Lester Novros, professeur à l’University of Southern California (USC), intervenant aux studios Disney et surtout, héritier des théories développées par Sergei Eisenstein et Slavko Vorkapich, réalisateur yougoslave qui fut monteur pour les studios MGM, RKO, et Warner Bros.

Dans Composer ses images pour le cinéma, Bruce Block, s’inscrit donc dans une tradition visuelle et académique -il a succédé à Novros à l’USC- tout en mobilisant les innovations les plus récentes en matière de réalisation, de traitement d’images et de montage.

Destiné aux professionnels les plus avertis comme aux étudiants en cinéma, le livre rappelle les règles de composition de l’image animée et détaille les différents paramètres à prendre en compte pour composer un plan qui suscite émotion chez le spectateur tout en servant l’intrigue du film.

composer-ses-images-pour-le-cinema

Le livre est divisé en 10 chapitres : les composants de l’image ; contraste et harmonie ; l’espace ; les lignes et les formes ; les tons ; la couleur ; le mouvement ; le rythme ; structure narrative et visuelle ; après la théorie, la pratique.

Chacun des chapitres est extrêmement complet tout en étant rédigé dans un langage simple, exempt de tout jargon. Par exemple, le chapitre 3 consacré à l’espace décrit les différents types d’espaces (l’espace profond, l’espace plat, l’espace ambigu, l’espace limité) et leurs caractéristiques (illusion de profondeur, absence de relief, rétrécissement de l’espace, absence de mouvements ou objets de forme et d’échelle inconnues) L’auteur analyse avec précision le fonctionnement des techniques et astuces qui permettent d’obtenir certains effets visuels : images stéréoscopiques, contraste tonal, travellings avec dolly, diviseurs de surface, storyboards, étalonnage photochimique et numérique, color script

Les exemples théoriques s’accompagnent de nombreuses illustrations (schémas, graphiques et vignettes de films) et chaque chapitre se clôture par une filmographie sélective qui résume de manière synoptique et visuelle les différents points abordés. Ainsi, le chapitre 6 , portant sur la couleur, propose Cris et Chuchotements comme production cinématographique caractérisée par l’usage des teintes saturées et Sin City pour le recours à une palette de couleurs limitée.

Par ailleurs, la dimension historique n’est pas absente de l’ouvrage Composer ses images pour le cinéma puisque Bruce Block n’occulte jamais les conditions d’apparition et d’évolution des différentes techniques mentionnées.

Un ouvrage complet qui viendra enrichir les rayons des cinéphiles novices ou déjà aguerris en matière de réalisation.

Composer ses images pour le cinéma

Structure visuelle de l’image animée

Auteur : Bruce Block

Editeur : Eyrolles

Nombre de pages : 256 pages

Date de parution : 10/04/2014

1ière édition en langue française.

EAN13 : 9782212138634

Vous aimerez aussi...

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.