Les chansons que mes frères m’ont apprises, Chloé Zhao, DVD 27 janvier

Il y a une véritable production cinématographique sur les Amérindiens, hélas, elle ne se retrouve ni dans les grands festivals comme Cannes ni dans le circuit des festivals indépendants… car elle est justement produite par des Amérindiens ou s’appuyant sur des scénarios écrits par des Amérindiens… Les chansons filmées par Chloé Zhao– en dépit de leur indéniable beauté visuelle, ne témoignent pas de la vitalité des Premières Nations qu’on dépeint trop souvent, dans des films réalisés par des cinéastes étrangers à leur communauté, comme moribondes.

SongsMyBrothersTaughtMe

Oui, les Native Americans, qui vivent dans les réserves, concentrent les plus forts taux de chômage et de pauvreté. Oui, les jeunes succombent aux ravages de l’alcoolisme, de la consommation de stupéfiants quand ils ne sont pas, en plus, atteints de diabète ou d’obésité. Mais, ces communautés, parce qu’elles sont très jeunes, recèlent d’énormes potentialités qui s’expriment généralement par un humour détonnant et une lucidité extrême. Smoke Signals, par exemple, racontait la même histoire que celle de Zhao. Comment grandir ? Doit-on rester dans la réserve ou au contraire mettre les voiles ?

smoke signals

Une scène de Smoke Signals

Dans ce film, réalisé et produit par Chris Eyre, membre des tribus Cheyenne et Arapaho, il était également question d’identité, de défonce, de gamins qui s’élèvent seuls… mais cela constituait un arrière-plan, pas un récit en soi. Le film de Zhao est problématique car il n’exprime qu’une vision d’auteur, il laisse sur le côté ses acteurs qui sont réduits à des figures photogéniques.

songs1

La démarche de Zhao, qu’elle justifie par ses difficultés de production et d’une certaine manière par un petit côté rebelle, hors des sentiers battus et des circuits classiques, n’est pas en soi critiquable, mais sa mise en œuvre, elle, déçoit énormément. Optant pour un format fiction -avec des modalités de réalisation et de montage proches du documentaire, à aucun moment, elle n’offre la possibilité aux deux jeunes héros d’acquérir une profondeur existentielle, un background. Ils sont juste deux paumés, joliment filmés, sans passé et sans réel avenir puisque le spectateur comprend assez rapidement que pour au moins l’un d’entre eux, les jeux sont faits et le résultat ne sera pas très heureux…

songs

La sortie du film en DVD aurait pu s’accompagner de bonus donnant la parole aux acteurs et offrant un regard moins personnel mais plus complet sur la vie dans la réserve et surtout, l’importance que peut revêtir un tel projet pour les membres de la communauté, il n’en est rien.

On préfèrera donc à ce film Smoke Signals ou même Eskimo Diva, présenté à l’Indianer Inuit Film Festival de Stuutgart, qui se tiendra du 21 au 24 janvier 2014.
Date de sortie initiale 9 septembre 2015 (1h 34min) – DVD : 27 janvier 2016
De Chloé Zhao
Avec John Reddy, Jashaun St. John, Taysha Fuller…
Genre : Drame
Nationalité : Américain

 

Vous aimerez aussi...

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.