Paco de Lucia, La Búsqueda, Curro Sánchez Varela, 28 octobre 2015

Paco de Lucia, légende du flamenco, s’est éteint en 2014, plongeant une grande partie du monde musical dans la détresse et le désarroi. Si ce natif de Gilbratar qui résidait depuis plusieurs décennies au Mexique après avoir conquis les États-Unis et le monde, a été une source d’inspiration pour de nombreuses générations de musiciens – issus de la scène flamenco, du jazz ou du rock, c’était pour sa capacité inégalée à se remettre en cause et toujours progresser. Des rues populeuses de l’Andalousie aux plateaux TV espagnols en passant par les scènes new-yorkaises, le petit Paco, devenu grand, n’a eu de cesse d’améliorer son style, en gagnant en virtuosité et en inventivité.

paco2

Considéré comme le précurseur du nouveau flamenco, mouvement musical qui bouleversa la tradition andalouse pour accoucher d’une musique plus fusion et exportable à l’international, Paco de Lucia connaissait malgré tout très bien ses classiques; il avait pour mentor Sabicas et adulait Niño Ricardo. Le film s’attache ainsi à retracer la généalogie du flamenco actuel en montrant les nombreuses ramifications d’une immense famille qui a su regarder vers la modernité sans jamais renier ses origines. Le rôle joué par Camarón de la Isla dans le développement personnel et professionnel de Paco de Lucia est également bien documenté.

payo (non gitan), Paco avait malgré tout le sens de l’accueil et du clan : de manière assez classique, les images d’archives montrent ainsi les frères de Paco (également musiciens) mais aussi ses enfants, et surtout sa mère, Lucia, à qui il doit son nom de scène, lui, le fils d’une portugaise dans une Espagne franquiste peu ouverte sur l’extérieur.

Ce nouveau documentaire, après Light and Shade (1994) est réalisé par le fils du maestro. Monté tel un vibrant hommage, il privilégie les « apartés » avec Paco himself. Connu pour ne jamais être très à l’aise en interview, le prodige de la guitare flamenca se laisse ici aller à de nombreuses confidences, sur son perfectionnisme, et aussi sa contrepartie, les abysses du désespoir dans lequel il se retrouvait plongé s’il estimait avoir manqué de rigueur dans son interprétation. Les témoignages des collègues et amis Chick Corea, John McLaughin, Rubén Blades et même celui du chanteur pop Alejandro Sanz viennent compléter ce beau tableau d’un homme attachant.

PACO3

 

Date de sortie : 28 octobre 2015 (1h30min)
Réalisé par Curro Sánchez
Avec Paco de Lucia
Genre : Documentaire
Nationalité : Espagnol

Vous aimerez aussi...

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.