Esto es lo que hay, chronique d’une poésie urbaine, le 2 septembre

Vous aimerez aussi...

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *