Graines de scénar, Michel Wyn

Les nouvelles de Michel Wyn publiées aux éditions Glyphe sous le titre Graines de scénar sont de petites gourmandises. Les lecteurs goulus les consommeront avec rapidité et avidité. Quant aux autres, ils se laisseront peut-être aller à de douces rêveries entre deux pages, le temps d’une pause, pour une dégustation toute en finesse. Michel Wyn écrit vite, c’est certain mais sa plume féconde n’en est pas moins de qualité. On reconnaît dans ses scenarii bien troussés aux situations rocambolesques et personnages picaresques l’œil du réalisateur qui aime porter un regard amusé sur le monde ! Dans ses Graines, il est beaucoup question d’amour : contrarié (L’amoureulogue), frustré (Le grand Miam), esthète (Magister), voyeuriste (Sayonara Santa Claus), en danger (Le Proxénète), arrangé (Loan et les frangins), virtuel (Faites de beaux rêves)… Les héros de ces nouvelles se trouvent à la croisée de chemins, l’appel du large sonne à leurs portes, bousculant des existences bien tranquilles.

S’essayant à tous les genres, du policier (Le Proxénète) à la satire sociale (Le grand miam) en passant par la science fiction dystopique (Faites de beaux rêves, La dernière enquête du commissaire Narcisse) et même ce que Pierre Bas nomme, dans sa classification parue aux éditions Vendémiaire, le film Wesh (L’amoureulogue se déroule dans une cité en banlieue), l’auteur signe de petits contes politiquement incorrects, peuplés de vieilles fripouilles (Moi, Ballendart) et de femmes de caractère (La vestale, Petite Fleur, En passant par les armes).

A lire, à découvrir… à adapter !

 

graines

 

Vous aimerez aussi...

1 réponse

  1. Chambon dit :

    Salut !
    Comment puis-je contacter monsieur Michel Wyn?
    Il n’y a aucune trace de lui sur les réseaux sociaux.
    Je réalise des courts-métrages et Michel Wyn fait partie des réalisateurs qui ont marqués mon imaginaire avec des séries comme Les Visiteurs (1980).
    J’aimerais beaucoup avoir un échange avec lui, via facebook ou autre, histoire de lui témoigner tout mon respect.
    Dans l’attente d’une réponse,
    Cordialement
    Chambon Frédéric

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.