La isla minima, Alberto Rodriguez, 15 juillet 2015

Ambiance bayou avec le grand vainqueur des Goya 2015, La Isla minima… sauf que l’action se passe entre Séville et Huelva dans les méandres du Guadalquivir, près de la réserve naturelle de Doñana. Pas question d’aller observer les flamands roses et autres volatiles qui y trouvent refuge. On part à la pêche aux cadavres en compagnie d’un duo d’inspecteurs de police aux tempéraments forcément opposés.

isl

Depuis quelques années, plusieurs disparitions de jeunes filles se sont produites pendant la foire qui précède le début de la récolte. Juan et Pedro, deux madrilènes, sont envoyés en Andalousie pour résoudre l’affaire et surtout calmer la population. Autant Juan, le bon-vivant, est instinctif et n’hésite pas à recourir à la violence pour faire parler les témoins ou suspects potentiels, autant Pedro se montre taciturne, réservé et soucieux du règlement. Même s’il l’on a vu cent fois ce duo de personnages sur grand et petit écran (Mississippi Burning avec un Gene Hackman magistral face à un jeune Willem Dafoe idéaliste et naïf ou plus récemment True Detective), l’alchimie entre les deux acteurs contribue beaucoup au charme du film. Mention spéciale à Javier Gutiérrez (Goya 2015 du meilleur acteur) dans le rôle de Juan qui insuffle suffisamment de réalisme et d’ambiguïté morale à son personnage (ancien membre de la police spéciale franquiste) pour éviter au film de sombrer dans la platitude.

isla2

Car si La Isla Minima se distingue par sa somptueuse photographie et son sens du rythme -on retiendra la course poursuite haletante entre la Chrysler 180 et la Citroën Dyane 6- le scenario -très solide- offre malgré tout peu de surprises. Les deux flics que tout oppose se heurtent à un mur de silence, trouvent un allier et indic inespéré en un braconnier un peu déviant mais sympa et remontent la piste des tueurs en amassant les indices.

lac

Un film très efficace; on ne s’ennuie pas une seconde… mais assez classique dans la forme donc. Pourquoi alors a-t-il été sacré aux Goya en remportant 10 prix ? L’intérêt majeur ne se situe pas forcément dans l’intrigue policière mais dans la recréation -réussie- de l’époque de la transition démocratique du début des années 1980. La loi du silence qui entoure la disparition des gamines n’est pas sans rapport avec la chape de plomb imposée par Franco et les institutions qui le soutenaient -au nombre desquelles l’Église et les Grands Propriétaires Terriens. Et on pense aussi à Truman Capote, figure tutélaire qui plane sur le film par l’intermédiaire du personnage photographe. Il avait enquêté chez les fermiers du Kansas pour un quadruple meurtre relaté dans De Sang Froid.  Dans La Isla Minima, lorsque les paysans journaliers manifestent, le spectateur se fait complice de l’œil amusé et ironique de Juan -l’ex milicien suspecté du meurtre d’une jeune manifestante. Les meilleurs scènes sont celles qui mettent à nu le paradoxe de l’Espagne post-franco. Les mœurs se sont peut-être en apparence libérées mais c’est toujours l’impunité pour certains groupes sociaux qui continuent d’exploiter -financièrement et sexuellement- le reste de la population.

quini

Le réalisateur Alberto Rodríguez et son scénariste Rafael Cobos laissent planer le doute sur le passé trouble de Juan qui demeure le personnage le plus sympathique du film. Une manière d’ériger le fatalisme et le relativisme moral en règle de vie. Lorsque Pedro finit par perdre ses idéaux et déchire une photo compromettante à la fin du film, deux interprétations sont possibles : un signe de pardon ou bien d’oubli et de refoulement. De quoi se demander si la transition démocratique n’a pas été qu’une simple histoire racontée aux enfants pour les empêcher de voir les monstres du passé toujours tapis dans l’ombre en Espagne. Un excellent film à ne pas rater.

La-Isla-Minima-017

Date de sortie : 15 juillet 2015 (1h44min)
Réalisé par Alberto Rodriguez
Avec Raúl Arévalo, Javier Gutiérrez (II), Antonio de la Torre, Jesús Castro…
Genre : Policier
Nationalité : Espagnol

Vous aimerez aussi...

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.