Histoire(s) du manga moderne, M. Pinon, L. Lefebvre, Nico Hitori de

Comme son nom l’indique, Histoire(s) du manga moderne propose plusieurs récits autour de l’apparition, du développement et du succès du manga moderne. Le récit des origines plonge au cœur de la tradition calligraphique japonaise avec les emakimono (rouleaux du 8eme siècle), l’influence d’Hokusai et plus près de nous les yonkoma (manga à quatre cases). Qu’on se rassure, en plus d’une somptueuse iconographie, le livre comporte aussi un lexique et une histoire du Japon (et même une carte du Japon avec ses régions et préfectures) pour contextualiser la tonne d’informations contenues ! Même si vous n’êtes pas expert en manga (mon cas), vous adorerez cette bible du manga qui  est par ailleurs une véritable invitation au voyage.

logomanga

Extrêmement bien conçu, Histoire(s) du manga moderne est divisé en deux parties. La première, chronologique, se décline sous la forme de fiches : une double-page pour chaque date. Grâce aux textes ciselés, drôles et intelligents des auteurs, on traverse 60 ans de création artistique mise en valeur par le choix des photographies de cinéma, de reproductions de planches et des illustrations de Nico Hitori de.

1997

La deuxième partie, thématique, approfondit les différents aspects du manga, un art super riche, parfois difficile d’accès pour l’esprit occidental. On appréciera ainsi le décryptage de l’humour à la japonaise qui nous fait découvrir des manga absurdes et scatologiques comme Bobobo-bo Bo-bobo, un shōnen manga de Yoshio Sawai qui met en scène des combats à l’aide de poils de nez extensibles et de fumées malodorantes.

Bobobo-bo.Bo-bobo.full.213110

Le livre explique aussi très finement la segmentation traditionnelle des manga en publics distincts de différents âges avec les shōnen (pour adolescents), les seinen (jeunes adultes hommes) et josei (pour les jeunes femmes) Les chapitres consacrés aux maîtres du manga montrent que ces influences ne sont pas toujours la règle : un manga comme Bonne Nuit Pun Pun d’Inio Asano séduit autant les adultes que les plus jeunes. Le livre souligne aussi le travail réalisé par les mangaka femmes pour transcender les codes imposés par le genre. Les personnages gothiques de Kaori Yuki en sont un bon exemple.

bonnenuit

Avec de nombreux arguments et un style limpide, les auteurs montrent que l’univers manga est forcément le reflet d’une société japonaise plurielle et contradictoire. Les pages thématiques s’intéressent en autres à la vie des Otaku (qui parviennent à vivre dans une société ultra compétitive), aux personnages de robots multifonctions d’Astro Boy à Motoko Kusanagi de Ghost in the Shell, à la cuisine japonaise présente dans de nombreux manga, aux arts martiaux à travers les héroïnes combattantes de Bushido Sixteen.

bushido sixteen

Pour les cinéphiles, le livre est aussi un must car il revient sur les nombreuses adaptations des manga au cinéma. La liste serait trop longue mais autant conclure sous la forme d’un hommage à un immense Monsieur, dans tous les sens du terme, qui nous a quittés en mars dernier.

Tatsumi4

Une vie dans les marges, publié chez Cornelius, retraçait l’incroyable destinée de Yoshihiro Tatsumi, auteur relativement méconnu qui a pourtant contribué à révolutionner les codes du manga. Ce fut l’un des premiers à vouloir proposer des récits dramatiques aux adultes. Fan de films noirs, il mit en scène les laissés pour compte du rêve japonais dans des romans graphiques très réalistes. Le film Tatsumi (une vie dans les marges) d’Eric Khoo  lui a rendu un hommage vibrant et très réussi. Il fut présenté à la sélection Un certain regard au festival de Cannes en 2011.

tatsumi

Histoires du Manga Moderne

Mathieu Pinon, Laurent Lefebvre, Nicolas Hitori de

Broché : 208 pages

Editeur : Ynnis Edition (15 avril 2015)

Prix : 29,99 €

 

Vous aimerez aussi...

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.